SAGA NEYMAR: pour une fois la fin d’une histoire sera peut-être différente d’un « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »

155 total views, 1 views today

Est-ce que ce dossier n’est pas devenu stressant pour vous chers lecteurs, chers fans de foot ? Cela fait plusieurs semaines que le monde du foot est sous l’emprise d’un seul et unique nom: NEYMAR Jr. Cela reste plutôt euphémique même de taxer l’histoire du brésilien dans ce mercato, de « dossier ». C’en est pas juste un, c’est une série brésilienne même aux innombrables rebondissements sans fin, les uns aussi tordus que les autres. La question d’un retour de Neymar au Barça en provenance du PSG a tellement fait la une des journaux qu’il est devenu éreintant d’en parler.

Cette série, puisse qu’en principe exempt d’orthodoxie, c’est bien de cela qu’il s’agit, illustre un homme (Neymar) prêt à retourner avec son ex (Barcelone) mais dont la procédure de divorce avec sa femme actuellement (PSG)est sans fin, l’empêchant de renouer vraiment avec son passé glorieux et sensationnel. Entre pension alimentaire et séparation des biens (coût du transfert) sur lesquels un consensus tarde à se dessiner, on ne sait plus vraiment où donner de la tête. Mais bref arrêtons cette métaphore sarcastique (je le reconnais) et revenons à la réalité factuelle des choses.

Au début le Barça ne voulait réellement pas sortir le chéquier. Même si l’écurie catalane, sous la demande de Messi a toujours voulu reprendre « son brésilien », il était question de faire fléchir Paris avec une belle liste de joueurs en échange. Mais c’était mal connaître Nasser et ses hommes. Du liquide, du liquide et rien que du liquide, pouvait-on déduire de la position parisienne. Mais petit à petit, chacun a arrondi les angles de son côté. Le Barça est venu mettre sur la balance 100 millions d’euros environ plus Coutinho et Paris même s’il n’a pas accepté, a voulu de l’échange comme principe de transaction, mais en demandant plus de cash et l’inclusion de Dembélé. Mais ce fut là, le début de toutes les difficultés dans ce dossier.

Coutinho finit par rejoindre le Bayern sous forme de prêt et Ousmane Dembélé continue de clamer son refus de rejoindre la ville de la Tour Eiffel. Paris n’entend pas non plus céder Neymar avec un transfert équivalent à moins de 200 millions d’euros. Le Barça s’entête avec moins mais change de stratégie: on évoque une proposition de prêt avec une option d’achat de 140 millions d’euros environ, avec la possibilité d’y inclure deux joueurs barcelonais. Mais ! Paris bote en touche une fois de plus.

Cette semaine, à quelques jours de la fin du mercato, le Barça semble vouloir accélérer le dossier et y mettre fin une bonne fois. Les catalans font une offre de 180 millions d’euros + un joueur. Beaucoup de médias annoncent un accord même en milieu de semaine. La somme des 180 millions d’euros reste incertain, on évoque 140 à 150 millions d’euros, mais ce qui reste sûr est que Paris entre en négociation avec deux joueurs du PSG en même temps: encore Dembélé et Rakitic. Mais malheureusement, les deux joueurs, comme ils l’ont toujours été depuis le début de cette saga passionnante, ne comptent bouger d’un iota de la Catalogne. Même Semedo est cité, mais rien !

Ce vendredi, tout semble augurer même une fin malheureuse. En principe, c’est principalement le refus de Dembélé qui devrait faire capoter ce dossier. Le PSG aurait fait une contre-proposition néanmoins au Barça pour leur demander plus de cash, en l’absence de la possibilité d’inclure Dembélé dans la transaction. Mais hélas « le conseil d’administration du Barça a étudié la proposition du PSG et sa viabilité économique, et a répondu par la négative », nous révèle Mundo Deportivo.

Alors, qui veut encore parier sur la fin de cette histoire ? je reste convaincu qu’au moins pour une fois, le romantisme qui exige une fin heureuse dans toute histoire ne devrait pas vraiment être respecté. Sauf si la femme décide d’être moins exigeante avec la pension alimentaire ….

196 Partages