sam. Sep 21st, 2019

Spectrosport

Toute l'information sportive mondiale.

Même avec 58pts Harden perd face aux Nets

378 total views, 1 views today

Les amoureux du scoring avaient rendez-vous à Houston cette nuit avec la venue des Nets : 287 points marqués et des défenses laissées aux vestiaires, et si James Harden a sorti une nouvelle grosse perf, c’est Spencer Dinwiddie qui s’est montré le plus clutch dans le money time. 

C’est le genre de petit bonheur que nous offrent ces Mercredi Panzani où un simple match peut devenir complètement fou, sans raison. D’un côté, un James Harden en mode lance-flamme pour combler les absences de Chris Paul et Clint Capela et de l’autre l’une des équipes les plus chaudes de ce mois de janvier (5 victoires en sept matchs) avec un collectif de plus en plus respecté. On a longtemps cru que la nouveau gros chantier de James Harden (58 points, 10 rebonds, 6 passes à 16/34 mais 5/19 de loin) serait suffisant pour gérer les affaires courantes et à 30 secondes du terme de la rencontre c’était net et sans bavure, les Rockets allaient s’imposer. Sauf que… c’était sans compter l’insouciance, le génie et l’audace d’un Spencer Dinwiddie (33 points, 10 passes) qui a sorti les tirs clutchs au bon moment. A -6 à 30 secondes de la fin, on donne la balle au sniper, une première bombe du parking pour revenir à -3 puis une seconde pour revenir à un point alors que James Harden avait laissé un lancer de côté. P.J. Tucker va lui aussi sur la ligne, rate son lancer mais Harden, encore lui, récupère le rebond offensif et met ses deux lancers ! Il ne reste que douze secondes et pas de temps mort pour les Nets, il va falloir foncer. Dinwiddie a le ballon pour égaliser, il prend un shoot en premier intention sans écran et un bon mètre derrière la ligne : Splash ! Le joueur vient de recoller à lui tout seul les morceaux de ce match.

Vous vous dîtes que son match est dingue ? Attendez la suite, on vous présente l’overtime Dinwiddien. Sur les 14 points inscrits par Brooklyn en prolongation, douze sont dus au remplaçant de luxe de Kenny Atkinson. Quand il ne marque pas (7 points en overtime), il fait marquer avec une passe ligne de fond pour trouver Graham ouvert à 3-points ou une passe laser pour Jarrett Allen à l’intérieur qui claque le and-one pour remonter un nouveau retard de six points et finalement s’imposer. Les Nets ont joué crânement leur chance et ils ont gagné ce match au culot en ne renonçant jamais alors que les Rockets ont craqué dans les moments qui comptent et ne pourront s’en prendre qu’à eux-même. Spencer Dinwiddie qui terrorise le money time, Jarrett Allen qui se transforme petit à petit en monstre des raquettes (20 points, 24 rebonds et 3 contres), qu’elle est belle cette équipe de Brooklyn…

Un All-Star Game au tableau d’affichage mais un vrai gros match cette nuit au Toyota Center entre Rockets et Nets. James Harden a flambé mais Houston n’a pas su faire face à l’effort collectif de Brooklyn qui a mieux géré la fin de match. Il faudra se reprendre face aux Lakers alors que Brooklyn cherchera à confirmer son excellent mois de janvier à Orlando.   

Boxscore Rockets vs Nets
Boxscore Nets vs Rockets
%d blogueurs aiment cette page :