sam. Sep 21st, 2019

Spectrosport

Toute l'information sportive mondiale.

La CAF continue de mettre des arbitres contestés pour les matchs du Sénégal

194 total views, 1 views today

Le Sénégal s’apprête à jouer un match important contre le Kenya ce lundi. Alors que les deux équipes totalisent chacun 3 points, la deuxième place du groupe sera en jeu ce soir. Et pour un match aussi important, la CAF est encore passée à côté de la prudence préférant mettre en arbitre contesté.

Alors que déjà contre la Tanzanie lors du premier match du Sénégal dans cette CAN 2019, l’arbitrage n’a pas été exempt de reproche. Les joueurs sénégalais auront reçu plusieurs coups sans que l’arbitre n’use de ses cartons pour protéger leur intégrité physique conformément aux dispositions de la FİFA.

Comme si cela n’était qu’un début, l’arbitre zambien Janny Sikazwe a fait pire lors du match opposant les lions de la Téranga face aux fennecs d’Algérie. Pour rappel les algériens avaient mis une pression médiatique terrible sur l’arbitre à qui ils ne faisaient pas confiance suite à son arbitrage jugé catastrophique lors d’un fameux Burkina Faso – Algérie du 12 octobre 2013 lors du match aller des barrages de la Coupe du monde 2014. Une pression qui aura payé puisse que l’arbitre zambien a été plus que clément envers les algériens contre le Sénégal, un match où les poulains de Jamel Belmadi devaient peut-être finir en infériorité numérique et en concédant un penalty si l’arbitrage avait été fait dans les règles de l’art.

Aujourd’hui la CAF décide encore de mettre un arbitre égyptien très contesté pour officier le match du Sénégal face au Kenya. Gehad Grisha dont l’arbitrage très polémique de la finale aller de la Champions League africaine 2019 entre Wydad Athletic Casablanca et l’Espérance Sportif de Tunis avait fait beaucoup parlé, avait été suspendu pour une durée de 6 mois. Sauf que la suspension avait finalement été provisoirement levée et Grisha est donc bien de retour sur la scène continentale (Emedia) et ainsi, c’est bizarrement sur les sénégalais qu’ils tombent pour officier son premier match d’après suspension.

Quelque soit l’issu du match, le Sénégal est de plus en plus victime d’arbitrage catastrophique et les souvenirs de la demi-finale en 2006 contre l’Egypte au Caire où un arbitrage maison avait été noté, ne plaide pas en faveur de la CAF ainsi qu’un vu de l’arbitrage souvent désastreux dans cette CAN 2019…

442 Partages
%d blogueurs aiment cette page :