sam. Juil 20th, 2019

Spectrosport

Toute l'information sportive mondiale.

Kalidou Coulibaly victime de Racisme: le monde du football soutient le sénégalais

351 total views, 1 views today

Le défenseur franco-sénégalais Kalidou Koulibaly a été victime de cris racistes mercredi à Milan lors d’un match perdu par le Napoli face à l’Inter. Le dernier cas d’une longue liste qui paye l’inaction de l’UEFA et des autorités.

Le racisme est devenu monnaie courante en Italie ces dernières années. Balotelli, Pogba, Matuidi, … tant de joueurs noirs ont précédé Koulibaly dans ce phénomène prodigué par des gens qui ne comprennent rien à la vie et dont l’intelligence est sans doute inférieure à celle d’un singe apparemment.

Sur les terrains du Milan, Vérone, Rome, Cagliari, Sassuolo ou Turin, ces épisodes ont été souvent remarqués mais jamais punis. Koulidou Koulibaly paye ainsi l’impunité de ces énergumènes qui n’ont rien à faire dans le monde du football.

Le joueur n’a pas pu terminer le match suite à un deuxième carton jaune reçu pour avoir applaudi ironiquement l’arbitre après le premier carton. Il a posté un message sur son compte Twitter après le match:

 » Déçu de la défaite et surtout d’avoir abandonné mes frères. Mais je suis fier de la couleur de ma peau. D’être Français, Sénégalais, Napolitain. D’être un homme « 

Les réactions

Le monde du football a tenu à apporter à Kalidou son soutien après ce drame.

C. Ronaldo

« Dans le monde et dans le football, je veux toujours de l’éducation et du respect. Non au racisme et à toute forme de discrimination !!! »

Carlo Ancelotti sur Skysport

« On a demandé à trois reprises au procureur fédéral la suspension du match à cause des cris racistes. Il y a eu des annonces faites au micro mais le jeu a continué. Ça a rendu Koulibaly nerveux. La prochaine fois, nous quitterons le terrain nous-mêmes, ce n’est pas acceptable »

Le maire de Milan

Les cris de singe « adressés à Koulibaly étaient une honte. Un acte honteux envers un athlète sérieux, qui porte avec fierté la couleur de sa peau »


« Je continuerai à aller voir l’Inter, mais aux premiers cris, je ferai un petit geste. Je me lèverai et je partirai. Je le ferai pour moi, conscient du fait que ceux qui lancent ces cris contre un athlète noir n’en auront rien à faire de ma réaction. Mais je le ferai. En attendant, je demande pardon à Kalidou Koulibaly, en mon nom et en celui du Milan sain, qui veut témoigner du fait que l’on peut se sentir frères même dans les temps difficiles dans lesquels nous vivons« , 

103 Partages
%d blogueurs aiment cette page :