Liverpool-Real Madrid: les grandes lignes de la conférence de presse d'avant-finale de Carlo Ancelotti

Liverpool-Real Madrid: les grandes lignes de la conférence de presse d’avant-finale de Carlo Ancelotti

Read Time:1 Minute, 38 Second

Après Jürgen Klopp, Carlo Ancelotti était aussi en conférence de presse ce vendredi, à la veille de la finale face à Liverpool. On vous en dresse les grandes lignes relayées par RMC Sport.

Ancelotti sur Benzema

« Karim a maintenant plus de leadership sur le terrain et en dehors, ce qui n’a pas changé c’est son humilité et sa qualité. »

Ancelotti sur l’état d’esprit de son groupe

« Nous avons eu des problèmes en 2014, avec plusieurs joueurs blessés, et nous avons réussi à gagner. Si un joueur est blessé, il ne peut pas jouer. Cela n’affectera pas le match, c’est le dernier match de la saison et ils vont tout donner ».

Ancelotti sur la pelouse

« Je sais qu’ils l’ont changé, nous ne l’avons pas encore testée. Mais je suis sûr qu’elle ira bien. »

Ancelotti sur la victoire en 2014

« Chaque match a son histoire, sa stratégie. Je vois beaucoup de motivation, moins d’inquiétude qu’en 2014. Le match de Lisbonne a été la clé de tous les succès de ces dernières années. »

Ancelotti salue « l’intensité » de Liverpool

« Liverpool va rendre mettre de l’intensité, c’est une des qualités de cette équipe. Au final, tout se joue là-dessus: savoir qui des deux est le plus capable de montrer ses qualités. »

Ancelotti reste flou sur son dispositif

« La composition? Je ne vais pas vous le dire, je ne l’ai même pas dit au joueurs. »

Ancelotti sur ses souvenirs en finale

« Les rêves ne peuvent pas être contrôlés. J’ai de bons souvenirs de mes finales. La finale que j’ai jouée le mieux, en 2005, est celle que nous avons perdue contre Liverpool. Tout peut arriver dans une finale et il faut être prêt. Nous nous sommes bien préparés et nous allons donner le meilleur que nous avons. »

Ancelotti sur le mercato et Mané

« Je peux dire que tu as beaucoup de courage de parler de mercato aujourd’hui. Je ne parle pas des joueurs des autres équipes. Mané est un bon joueur. »