"Je n'aime pas les projets comme le PSG", John Textor annonce ses ambitions avec l'OL et envoie un message au PSG

« Je n’aime pas les projets comme le PSG », John Textor annonce ses ambitions avec l’OL et envoie un message au PSG

Read Time:2 Minute, 42 Second

Le nouvel actionnaire de l’OL John Textor, a été présenté à la presse ce matin, en compagnie de Jean-Michel Aulas.

L’Olympique Lyonnais entre-t-il dans une nouvelle dimension? Le club français vient d’acquérir un nouvel actionnaire. Il s’agit de John Textor, un américain skateboarder à ses débuts, géants du Tech plus tard, ayant fait fortune dans les coulisses d’Hollywood. PCA de Digital Domain studio d’effets spéciaux, il a été parmi les artisans de certains films : Transformers, Tron: Legacy, ou encore Pirates des Caraïbes, portent son empreinte. Au début des années 2000 il s’illustre dans l’intelligence artificielle, avant d’entrer dans le milieu du football. Il devient actionnaires à Crystal Palace, s’empare de 90% des actions de Botafogo et à hauteur de 80% de RWD Molenbeek (Belgique).

Depuis quelques jours, il est en négociations avec les actionnaires de l’OL: Holnest, Pathe et IDG Capital. Les deux derniers cités vont lui céder leurs actions, ce qui en fait désormais l’actionnaire majoritaire de l’OL avec 66%. L’entreprise familiale d’Aulas, Holnest, lui cédera aussi progressivement ses parts et cela devrait lui conférer à long terme 88% de l’OL. Sous réserve d’approbation, les transactions ont été actées et John Textor était en conférence de presse ce mardi aux côtés de Jean-Michel Aulas, qui restera le président de l’OL pour les trois années à venir.

A voir :   Waldemar Kita donne les grandes lignes du mercato nantais en vue de la Coupe d'Europe

Les premiers mots de Textor avec l’OL

« J’ai voulu investir dans le foot. A Crystal Palace je ne suis pas majoritaire, je pense que c’est une bonne analogie avec ici. C’est un club avec un président qui a sauvé le club quand il était en mauvaise posture. Quand j’ai investi, j’ai amené des ressources, du soutien, sans être le directeur de ce club. J’ai amené du capital et de l’enthousiasme. Le développement des jeunes m’intéresse particulièrement, mais aussi leur accompagnement. C’est pour ça que je suis venu ici, car il y a cette académie à Crystal Palace qui est incroyable et ça ressemble beaucoup à ce qu’il y a aussi, » a d’abord expliqué le nouvel homme fort.

Il a aussitôt exprimé ses ambitions avec l’OL. « Ma première suggestion serait de prendre exemple sur les femmes. Non, je plaisante. Quand on a acheté Botafogo au Brésil, en deuxième division, il n’avait pas gagner de titres pendant plusieurs décennies. Et on a réussi à battre Flamengo l’année dernière. On veut gagner des championnats, Jean-Michel veut revenir sur le devant de la scène européenne, moi je veux gagner la Ligue des champions. J’espère qu’on va pouvoir rêver de ça. »

A voir :   Officiel: Alexandre Lacazette est de retour en Ligue 1 !

Textor a déjà le PSG dans son collimateur

L’américain s’est aussi plein de ce que le football est devenu avec l’argent mais aussi avec les club-Etats. « Le football est un peu cassé et perverti par l’argent. (…) L’argent est important, je ne me plains du système, on ne peut pas le changer. Mais ce que j’aime dans le football c’est d’être en lien avec la communauté, avec la ville, » explique-t-il d’abord, avant d’en lâcher une au PSG. « Je n’aime pas les projets comme le PSG. (…) Si on continue à faire ce que fait Jean-Michel depuis quelques années et qu’on y amène du divertissement et de la technologie on va pouvoir gagner plus d’argent qu’avec un investisseur qatari. » Le Qatar appréciera…