Foot-tactique: le WM le premier véritable système de jeu élaboré

184 Vues

Foot-tactique: le WM le premier véritable système de jeu élaboré

« Au début, le football se jouait à 10 devant, aujourd’hui, il se joue à 10 derrière » on pouvait lire dans la presse anglaise dans les années 50. Que peut-on en dire désormais pour ceux qui joue en méthode Mourinho?

Le Football au XIXe siècle était exclusivement une question de « marquer plus de buts que l’adversaire ». C’était basé sur le « Kick and Rush » anglais. On frappait et on courrait. Chaque joueur était presque attaquant car puisqu’il était dans la dynamique d’aller marquer avec des dribbles.

Avec l’apparition du hors-jeu et l’autorisation de la passe vers l’avant dans les années 1860-1880, les choses ont changé. On est passé du « dribbling game » au « passing game ». On a eu droit à moins de brouilles et plus d’organisation tactique. Il fallait quand même aux attaquants d’immenses compétences en dribble pour espérer marquer un but parce qu’il fallait comptait 3 joueurs adverses entre la distance de réception de la dernière passe et les buts adverses. Coïncidant avec l’autorisation au gardien de jouer avec les mains, commença à se déceler un schéma tactique avec 3 lignes : le système 2-2-6 fut créé et adopté par l’équipe de Cambridge University.

C’était un système quand même assez déséquilibré et peu conventionnel. Il a fallu entendre jusqu’en 1925 pour voir un réel système de jeu être mis en place du côté de Londres.

Le système du « MW »

Il fût nommé ainsi car la position de la ligne défensive forme un W alors que l’attaque dessine un M. Dans ce schéma, un rôle prépondérant est tenu par l’arrière central (policeman), qui demeure devant le gardien de but pour protéger sa défense. Le WM, avec quelques adaptations, va rester la norme des années durant. Ce système a été mis sur pied officiellement par le Coach d’Arsenal de l’époque Herbert Chapman mais on le doit en coulisse à un écossais du nom de Jonnhy Hunter.

 

Ce système dominera le football jusqu’aux années 50, précisément en 1953 où les anglais sont battus à domicile par les hongrois avec une nouveauté tactique inventée par le coach de la sélection hongroise d’alors et du Budapest Honvèd, nommé Gusztáv Sebes. Un schéma tactique basé sur le dépassement de rôle et la permutation.

Le MW n’était quand même pas la seule tactique de l’époque. En Suisse et en Autriche c’est le système du « Verrou » qui était d’actualité, mis au point par Karl Rappan ancienne gloire autrichienne. Il repose en premier lieu sur la présence d’un quatrième joueur défensif, en retrait des trois autres et libéré de tout marquage. C’est lui qui verrouille la défense, la solidifie, en se plaçant comme un obstacle supplémentaire pour les attaquants. D’autre système comme le « béton » viendront renforcer cette aspiration défensive, évoluant dans un 1-4-2-2-1, imaginé par un certain Helenio Herrera.

Facebook Comments

%d blogueurs aiment cette page :