Exclusivité Spectrosport: Interview avec le journaliste sportif Moustapha Sadio sur l’actualité sportive mondiale du moment

123 Views

Exclusivité Spectrosport: Interview avec le journaliste sportif Moustapha Sadio sur l’actualité sportive mondiale du moment

Le jeune et talentueux journaliste Moustapha Sadio nous a accordé une interview cette semaine. Avec le journaliste de la Rts2, nous avons fait le tour de l’actualité footballistique nationale et internationale. Il a partagé avec nous son sens de l’analyse et sa culture footballistique sur l’actualité du moment.

  • Le Sénégal a participé à la CDM 2018 où nous avons loupé de justesse une qualification pour les huitièmes ; les clubs sénégalais peinent à se qualifier pour les phases de poules des compétitions africaines ; …Le Sénégal est toujours à la recherche de son premier titre continental dans la discipline, au vu de toutes ces turpitudes, quelle opinion avez-vous sur le football sénégalais ?

Je tenais tout d’abord à saluer le travail de qualité du site Spectrosport, un des tout derniers nés dans la sphère médiatique du sport au Sénégal et pourtant l’un des plus dynamiques. En ce qui concerne mon regard sur le football sénégalais, et bien on peut dire qu’il est tout tranché. On n’est loin d’avoir exploité le potentiel incroyable dont dispose ce pays en termes de talent dans cette discipline. Il y’a tant de talents qu’on arrive à faire des résultats assez reluisant en jeunes, en beach soccer et même avec l’équipe nationale A. Si on n’a pas peur de la vérité, on peut se permettre de dire que ce football n’a pas les dirigeants qu’il mérite. Je pense que la FSF doit faire sa mue, mais réellement, pas juste en surface. Je donne l’exemple du secteur marketing de la fédé qui n’exploite outre mesure ce produit bankable qu’est l’équipe nationale A et surtout sa tête de gondole en la personne de Sadio Mané. Quand on voit tout ce que le numéro 10 des Lions représente au Sénégal, en Afrique ou encore dans le monde et que la FSF ne parvient même à l’exploiter dans la recherche de matchs amicaux de prestige, la recherche de Sponsor ou d’équipementier. Quant à notre football domestique, je suis catégorique. Il a clairement besoin d’un souffle nouveau émanant d’une réelle volonté des autorités publiques pour poursuivre cette politique d’infrastructures sportives. Nos clubs ont besoin d’un meilleur environnement de compétition et nos joueurs de motivation financière pour espérer les garder à la fin de chaque exercice. Il y’a beaucoup à dire sur le diagnostic de notre football globalement.

 

  • Aliou Cissé a été reconduit sur le banc de l’équipe nationale. Est-ce une décision pertinente au vu de son bilan ? Vous êtes de ceux qui militaient pour son remplacement ou vous êtes plutôt pour la continuité ?

 

Au regard de son bilan… Oui je pense que c’était pertinent de le conserver. Sur les 3 années et demie à la tête de la sélection A, il a fait ¼ final de la CAN en 2017 avec des qualifs brillantes ainsi qu’une 2e qualification à la coupe du monde. Avec 4 points sur 9 en phase de poule, il n’a pas non plus à rougir, même si cela reste une élimination au 1er tour. Mais je suis plutôt de ceux qui militent pour son remplacement. Sur ces 40 mois d’exercices il a obtenu des résultats mais l’équipe ne progresse pas réellement et je ne parle pas que de fond de jeu. Il a plus montré ses limites face à des équations tactiques en face. On l’avait remarqué lors de la CAN au Gabon que j’ai eu l’honneur de couvrir. Et cela s’est malheureusement confirmé lors des deux derniers matchs du Sénégal en Russie. Concernant le choix des hommes, on peut ne peut en discuter au vu de son caractère subjectif mais quand un entraineur dit que Krépin Diatta, joueur du Club Brugge n’avait pas encore le niveau international et convoquer derrière un joueur de 2e division française, c’est que je n’y comprends plus rien au football.

 

  • Les équipes africaines ont déçu au cours de la dernière CDM 2018 organisée en Russie. Aucune équipe africaine n’a réussi à se hisser au second tour, une contreperformance qui ne s’était pas produite depuis 1982. Pour vous sous quel aspect peut-on analyser cette contreperformance de tout un continent.

 

Triste constat hélas ! Je vous emprunte le nom de votre média juste une seconde pour dire que c’est plutôt sous le spectre de la compétitivité dans toutes ses composantes qu’il faut jeter un coup d’œil. J’ai vu des défaillances mentales chez les marocains et les nigérians, un déficit de qualité chez les tunisiens et les égyptiens et une très mauvaise gestion des moments clés du côté du Sénégal. Ces trois aspects de la compétitivité dont été dépourvus nos représentants africains sont impardonnables à ce niveau de la compétition. Je reste cependant assez optimiste pour le futur en ce qui concerne les sélections car elles ont encore montré combien elles étaient proches des toutes meilleures au monde en termes de potentiel.

 

  • Nous allons un peu à l’étranger. Manchester United a démarré cette saison avec 2 défaites en championnat en 4 matchs. Un phénomène qui s’ajoute déjà à l’élimination du club anglais au stade des huitièmes de finale la saison dernière face au FC Séville en C1. Selon vous, est-ce que Mourinho ne s’est pas fait dépasser par le football vu la régression de ses performances ces dernières années ? Ou bien est-ce l’effectif ou l’environnement du club qu’il faudrait indexé ?

 

Je pense que c’est un peu de la faute de l’environnement du club et beaucoup celle de Mourinho. Même si l’on sait tous que Man United est une grande institution outre-manche, il n’en demeure pas moins qu’elle est de plus en plus fragile depuis l’arrivée des frères Glazer à la tête du club il y’a une douzaine d’années. Seul le génie de leur manager Sir Alex Ferguson a permis au club de continuer à rayonner avec 3 titres consécutifs de champion du royaume, une C1 et trois finales de Champions League en 4 saisons. Mais le départ du ‘’magicien d’Oz’’ a été le début d’une traversée du désert avec toujours pas le moindre titre de champion d’Angleterre et pas moins de 4 managers entre 2013 et 2016, rien que ça. Institution fragile donc et vint alors « the former » Special One, Jose Mourinho. Je dis former pour signifier qu’il fût un temps où il l’a quand même mérité ce surnom comme en atteste son passage à l’Inter, à Chelsea et sa prouesse avec les Dragons du FC Porto, champions d’Europe en 2004. Mais sa méthode s’est clairement essoufflée. Pour un entraineur qui savait transformer le plomb en or, tiré le meilleur de ces joueurs, que dis-je… de ces hommes. Aujourd’hui force est de reconnaitre qu’il est capable d’inhiber le joueur le plus talentueux et de rendre son rendement insipide. Pour ce qui est du spectacle… on repassera !

 

  • En Italie, Cristiano Ronaldo a rejoint la Juve, en provenance du Real Madrid. Le portugais vient de perdre le titre de meilleur joueur UEFA de l’année, remporté par le croate Luka Modric, et n’a pas encore ouvert son compteur but en Championnat. Est-ce le début d’un semblant de régression pour la carrière de Cr7 ou bien faudrait s’attendre à ce qu’il ait les mêmes stats qu’au Real Madrid ?

 

Je ne pense pas qu’il faille attendre de Ronaldo des stats semblables à celles qu’il avait au Real pour une première saison dans un tout nouveau championnat. Il a toujours eu un temps d’adaptation important lorsqu’il se confronte à un nouvel environnement. Mais ça, il s’en doutait un peu ! De là à s’aventurer à évoquer un début de régression d’un tel joueur, je ne m’y risquerai point ! Si je devais me mouiller, je dirais qu’il aurait des chiffres légèrement en dessous de ses standards de ces 8 dernières années mais qu’il sera brillant sur la scène européenne. Il n’a pas non plus quitté Madrid pour le Chievo avec tout le respect que j’ai pour le club de Verone. Il joue dans un très grand d’Europe, et qui a faim d’enfin se départir de cette étiquette de super looser de la « coupe aux grandes oreilles ».

 

  • Au Real Madrid justement, le club n’a recruté que Mariano dans un secteur offensif déserté par le départ de Cr7 qui pesait 50 buts par saison. Selon vous, est-ce que le Real dispose d’assez d’armes offensives pour maintenir le cap de ses performances de ces dernières années.

 

Bonne question. On a encore toute une saison pour le vérifier (rires). Non pour être sérieux, je promettais l’enfer à ce club à l’entame de la saison et la fessée reçue en super coupe en août a quelque peu conforté cette impression. Sauf que derrière le nouveau manager Julen Lopetegui est en train d’installer une vraie fondation collective et conforter en cela par le réveil soudain de deux joueurs Bale et Benzema. Ce dernier semble avoir décidé d’enfin se mettre en lumière en l’absence de son ex CR7. Je ne pense pas que cela suffise pour se mêler à la lutte pour le titre en Liga face à un  Barça qui s’est vraiment renforcé, et encore moins en C1.

 

  • Enfin, le tirage de la Ligue des champions a été fait ce jeudi. Selon vous, quelles sont les équipes sur qui faudrait vraiment compter cette saison ?

 

Je ne serai pas très original, désolé ! Je pense qu’on devrait les presque même dans le dernier carré. Avec le FC Barcelone, la Juventus et les clubs anglais. Je pense que Liverpool a toutes ses chances dans cette compétition si leur bel effectif tourne bien en PL. Man City ne sera pas très loin non plus. Je ne vois cependant pas le Real rééditer ses exploits de ces trois dernières saisons dans cette compétition. Je sais qu’en disant cela, je m’attirerai la foudre des super merengues mais c’est mon avis. Quant au PSG, et bien l’attente n’est pas prête de prendre fin de sitôt à mon humble avis. Mes favoris ? Liverpool et la Juventus. Le Barça et Man City à l’affût.

Facebook Comments

%d blogueurs aiment cette page :