Éliminatoires CAN 2019: le Sénégal décroche le nul à Antananarivo

150 Vues

Éliminatoires CAN 2019: le Sénégal décroche le nul à Antananarivo (vidéo)

Le Sénégal était au Madagascar ce dimanche pour le match comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2018. Pour ce match difficile vu les conditions, les hommes d’Aliou Cissé n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul malgré le fait d’avoir mené deux fois au score.

Œil pour œil, dent pour dent

Les malgaches ont bien surpris les sénégalais avec une bonne solidité dans les duels et développant leur jeu aisément. Malgré l’état de la pelouse, ils ont donné du fil à retordre à la bande à Moussa Konaté qui a ouvert le score d’une magnifique reprise qui n’a laissé aucune chance au gardien malgache. Mais l’équipe à domicile à pu recoller au score avant la mi-temps.

En seconde période même physionomie, les malgaches dictent leur rythme au Sénégal sans être trop dangereux. Une fois encore le Sénégal réussit à marquer par un exploit individuel, cette fois-ci c’est autour de Keita Baldé. Le néo-interiste décroche une frappe avant la surface de réparation et but.

Mais ce ne sera encore qu’une joie de courte durée, puisse que les malgaches vont égaliser encore. Cette fois, sur une mauvaise appréciation de la trajectoire du ballon par Gomis le portier sénégal, un malgache reprend le ballon de la tête et Coulibaly marque contre son camp.

Score finale 2 buts partout. Le Sénégal reste en tête du groupe néanmoins.

Les insuffisances et les impressions sénégalaises

Une nouvelle fois le Sénégal a péché dans le collectif et dans sa prestation offensive. Outre un Sadio Mané inexistant, le Sénégal n’a pas développé un jeu séduisant comme il a été le cas fréquemment. Les sénégalais ont manqué de créativité et ont souvent trop attendu des occasions de contre. Ce qui a mis en confiance manifestement l’équipe malgache.

Même s’il faut toujours se méfier quand on joue en Afrique, nous avons l’impression que le coach Cissé attend trop et joue trop en contre, alors que le Sénégal à des joueurs capables de jouer avec la possession en étant dans la zone adverse. Sur ce match là, on a aussi noté la fébrilité défensive du Sénégal qui, comme à la Coupe du monde 2018, peine à conserver un score.

Il y a aussi l’urgence pour le coach, de trouver un animateur, un numéro 10 capable d’orienter le jeu et distiller de bons ballons aux attaquants sénégalais.

Facebook Comments

%d blogueurs aiment cette page :