sam. Sep 21st, 2019

Spectrosport

Toute l'information sportive mondiale.

Dossier: retour sur la surprenante élimination du Barça en LDC

303 total views, 1 views today

Qui l’aurait cru? Le Barcelone de Lionel Messi en prendre 4 à Anfield? Les parieurs les plus foot certes auraient pu parier sur une victoire des Reds mais à 4-0, fallait être un réel riscophobe et un grand rêveur. C’est pourtant ce qui est arrivé au Barça ce mardi. Les Blaugranna ont été tout simplement étranglé dans la chaude ambiance du mythique Anfield.

Pourtant mené juste d’un but à zéro à la pause avec même des occasions d’égaliser, le FC Barcelone a tout simplement pris l’eau en seconde période. D’abord sur un doublé en 2 minutes de Wijnaldum, et un 4e but de Liverpool synonyme de doublé aussi pour Origi à la 79e minute, lui qui avait ouvert le score.

Comment s’est arrivé ?

C’est la question que tout le monde se pose! Comment le Barça qui avait un avantage de 3 buts a pu en prendre 4 devant les Reds. Cependant, autant le Barça a marqué 3 buts à l’aller, autant on peut dire que ce n’était pas vraiment le reflet du match. Au Camp Nou Liverpool avait bien réussi à gêner le bloc barcelonais surtout avant la sortie de Naby Keita. Si le Barça a pu gagner aussi à l’aller c’est que Klopp a été trop prudent, a peut-être même surestimé la force du Barça en sacrifiant Wijnaldum en le mettant à un poste d’attaquant repiquant au milieu, qui n’avait pas lieu d’être. Avec le souci d’être plus défensif que d’habitude aussi, il avait mis Joe Gomez à la place d’Alexander Trent.

Un Barça contre nature

İl faut aussi noté qu’à l’aller le Barça avait haussé son niveau de jeu et de loin. İls ont été physiquement impressionnants et des joueurs comme Suarez ou même Coutinho avaient renié avec le niveau de jeu qui leur est connu.

Mais sur ce match retour, le Barça a été méconnaissable sur le plan physique, dans le pressing et dans la possession qu’ils ont hautement perdue. Ce qui été le plus impressionnant c’est que le Barça jouait en contre nature en jouant en contre attaque. İls ont été très attentistes et ce qui apparaissait malheureusement c’est que le Barça s’attendait encore à ce que le talent de Lionel Messi fasse encore la différence. Comme il y a un an face à la Roma en İtalie, le Barça s’est dit peut-être que la « Remontada » était impossible mais s’est remonté au final.

La démonstration tactique de Klopp

Même si le Barça a déjoué dans ce match, celui qui l’aura gagné vraiment c’est Jorgen Klopp. Même s’il a été handicapé par les absences sur blessure de Salah, Firmino et Keita, le coach allemand a su redonner confiance à ses remplaçants. En plus de cela, le technicien a rectifié ses erreurs à l’aller en mettant notamment Alexdandre Trent. Et ce qui a permis aux Reds de disloquer le bloc barcelonais c’est surtout la façon dont ils ont écarté le jeu sur les côtés, ce que leur a demandé Klopp durant tout le match. En même temps, les montées d’Alba ont été presque tous annihilé et ils ont renfermé l’espagnol sur son côté en le forçant à défendre plus qu’à l’aller.

Sur ce match là, les Reds ont encore montré l’état d’esprit et le mental de gagneur qu’ils ont acquis avec Jorgen Klopp. Un match inoubliable qui a inspiré même la presse européenne et particulièrement anglaise.

« İl y a un mot qui ressort absolument de partout. C’est « miracle ». Ce match est renommé immédiatement le « Miracle d’Anfield » qui restera à tout jamais gravé dans l’histoire du football. Chaque titre de presse a eu visiblement la même idée. Le Daily Mail, le Daily Express, le Mirror, le Times, et le Daily Telegraph qui a utilisé une variante : « le miracle de la Mersey », en référence au fleuve qui passe à travers la ville de Liverpool. Au Portugal et en Italie, le mot « miracle » revient également avec insistance. « 

110 Partages
%d blogueurs aiment cette page :