Afrique

Belmadi s’exprime sur les cas Aouar, Cherki, Gouiri et Aït-Nouri

Belmadi s'exprime sur les cas Aouar, Cherki, Gouiri et Aït-Nouri
Avatar
Written by La rédaction

En match amical, la sélection française va recevoir l’équipe ukrainienne au stade de France. L’algérien, Houssem Aouar qui a choisi de défendre les couleurs françaises pourrait sauf un énième empêchement participer à la rencontre de ce soir. À noter que la France affrontera dimanche le Portugal en match comptant pour la Ligue des Nations. Rencontre qui pourra officialiser le choix d’Aouar en cas de participation, de jouer pour les tricolore au détriment de l’Algérie.

Choix qui n’est pas passé inaperçu pour le sélectionneur Algérien Djamel Belmadi qui en a profité pour revenir sur les binationaux d’origine algérienne, qui étaient attendus par le peuple algérien pour jouer sous leurs couleurs. Belmadi comme on le connait avec son franc-parler, en a profité pour éclaircir le reniement des couleurs algeriennes au profit de la France, à l’exemple de Houssem Aouar.

“Si Aouar avait décidé de changer de nationalité sportive, je l’aurai mis sur ma tête”

«  Sur le dossier Aouar j’étais clair, j’ai expliqué, le travail a été fait. Les gens ne comprennent pas que nous avons tout fait mais je ne veux pas rentrer dans les détails. Quand un joueur intéresse le sélectionneur, c’est lui qui le sélectionne, il n’y a pas de nouvelle stratégie. Il y’a deux étapes, aller voir le joueur, puis sélectionner. On envoie pas une convocation sans changement de nationalité sportive. Pour ramener Gouiri, Ait Nouri ou Cherki, il faut qu’ils prennent une feuille et aillent changer de nationalité sportive. Personne ne l’a fait. Si Aouar avait décidé de changer de nationalité sportive, je l’aurai mis sur ma tête. Avant que vous ne citiez son nom, j’ai ramené Benlamri et Belaili et personne n’en avait parlé. Ces jeunes comme Aouar adorent les réseaux sociaux, ce qu’on dit sur eux. Je sais qu’il va venir voir ce que je dis sur lui. J’ai travaillé en silence sur le dossier, pour ne pas le mettre en difficulté. Aouar avait tranché depuis très longtemps mais je n’allais pas le crier sur tous les toits, parce que ces joueurs ont des familles, on va pas les mettre en difficulté » a confié Belmadi sur DZ foot.

About the author

Avatar

La rédaction