Ligue des champions RM-PSG: le système défensif du Real Madrid décrypté par Spectrosport

Ligue des champions

Ligue des champions RM-PSG: le système défensif du Real Madrid décrypté par Spectrosport

Opposé a un Real en plein doute, le PSG fait peur en Espagne. Avec le retour de la BBC , u. 4-4-2 semblerait être mis de côté et isco devrait en faire les frais. De ce fait Zinedine Zidane pourrait privilégier le 4-1-4-1 . Analyse de l’animation défensive du real souvent sur un fil dans ce système.

Double champion d’Europe, le Real a parfois frôlé le précipice sur la route qui l’a amené au back-2-back historique.

Petit rappel ! A Naples quand Mertens touche le poteau à 2-3 sur l’ensemble des deux matchs, à Munich quand Arturo Vidal envoie dans les étoiles un penalty qui aurait conclu le premier quart du match sur un score de 2-0. Même en finale à Milan (victoire aux tirs au but) les merengues avaient cédé face au jeu de position de l’Atletico concédant un penalty par Pepe que Griezmann manque avant de craquer sur attaque placée.
C’est dans l’ADN du Real: avec autant de talent sur le terrain l’équilibre est souvent précaire et les centraux toujours sur un fil. La preuve, face a Levante (2-2) la bande à CR7 a craqué en fin de partie renforçant l’inquiétude de la presse espagnole et des socios.
RESPONSABILITÉS DES CENTRAUX : l’alignement en question
Quand il s’agit du 4-1-4-1, il est rare de voir l’agressivité habituelle du Real sur la relance de l’adversaire avec la BBC quel qu’il soit.
Que ce soit à Naples ou à Munich l’an dernier ou récemment à Valence où ils ont laissé l’adversaire se mettre en supériorité numérique pour sortir le ballon afin de chercher la profondeur ou le contact entre les lignes. Face à Valence on a vu un Toni Kroos un peu plus haut pour épauler Benzema face aux décrochages de Dani parejo. C’était également le cas face au 4-3-3 Napolitain l’an dernier avec Modric très attentif devant Hamsík et prompt à l’empêcher de se mettre face au jeu. De ce fait voir l’allemand Kröss dans ce registre face a verratti n’étonnerait point.
Entre 4-1-4-1 et le 4-3-3, quelque soit le choix sur Zidane fera, l’attention sera porté sur le positionnement de ses défenseurs.

Par Grégoire Ngom

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Votre avis?

  Subscribe  
Me notifier des